Herman Parret remet ses pas dans ceux d’Algirdas Julien Greimas (1917-1992) pour baliser les chemins qui ont conduit le projet sémiotique vers l’épistémologie puis l’ont ouvert à la pensée esthétique. En arpentant ainsi le terrain parcouru, un concept lui sert de révélateur des progrès que la sémiotique a accomplis à l’égard de ces modèles éminents : le concept de structure, lequel se trouve mis en évidence non comme objet mais comme outil de la pensée. Poser des repères, dégager des problèmes, prospecter de nouveaux domaines d’investigation, tel a été le travail de la structure.

Le pas d’Herman Parret s’est réglé sur une distance critique — ni trop proche ni trop éloignée — laquelle convient au philosophe qu’il est, sans cependant réfréner l’entrain qui fut celui d’un compagnon d’aventure de la sémiotique sur un demi-siècle.

Herman Parret est professeur émérite de philosophie du langage et d’esthétique à l’Université de Leuven. Il a également enseigné aux Pays-Bas, en France et en Italie, dans les pays latino-américains et aux États-Unis. Auteur d’une quinzaine de monogra- phies, ses écrits portent sur la pragmatique linguistique et philosophique, la sémiotique textuelle et visuelle, l’épistémologie de la linguistique, l’esthétique philosophique et la théorie de l’art. Parmi ses dernières publications : La main et la matière. Jalons d’une haptologie de l’œuvre d’art (Hermann, 2018), Une sémiotique des traces.Trois leçons sur la mémoire et l’oubli (Lambert-Lucas, 2018).

Structurer_Parret

ACA_ES_PARRET_6,25_n2_PROGRES-SEMIOTIQUES_V3

Herman Parret
Structurer. Progrès sémiotiques en épistémologie et en esthétique
Éditions Academia
2018

Parret H., Structurer, Éditions Academia, 2018
Tagged on:         

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *