La critique sémiotique de la culture est toujours une mise en crise, un exercice de suspicion, un redimensionnement constant, mais euphorique, de tout discours qui veut se présenter comme scientifique, y compris le sien au moment même où elle effectue cette opération.

La sémiotique se donne comme une instance discursive qui analyse et interprète le monde, et qui n’est jamais neutre, ni ne pourrait l’être, comme d’ailleurs aucune autre science – que ce soit une science de la nature ou de la culture.

Marrone G.
Sémiotique et critique de la culture
PULIM
Limoges
2018

Marrone G., Sémiotique et critique de la culture, PULIM, Limoges, 2018
Tagged on:                 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *