images

Omniprésentes dans l’espace public et dans la vie quotidienne, les images semblent “aller de soi”. Pourtant, plus nous sommes submergés par elles, plus nous sommes amenés à questionner leur statut. Que voyons-nous au juste ? Comment le voyons- nous ? Qu’est-ce que voir ?

Voir ne signifie pas seulement décoder des formes, des couleurs, des organisations spatiales. Voir signifie surtout les organiser, leur attribuer un sens, se les approprier, les mettre en relation avec d’autres visions, les articuler à notre expérience, à notre identité, à notre culture personnelle et à celle de notre groupe de référence.

Trois types d'”images” sont explorés ici : les photos aériennes de Yann Arthus- Bertrand, les caractères de la police Helvetica, les fiches cuisine du magazine Elle. Trois “régimes visuels” en apparence hétérogènes, mais reliés par leur apparente “banalité”, leur omniprésence médiatique, leur capacité à distiller du sens de manière constante et discrète. Ces images anodines sont en réalité des puissants générateurs de sens qui alimentent les imaginaires socioculturels contemporains.

Andrea Semprini
Communiquer par l’image
Presses universitaires de Limoges
Limonges
2016

M. Andrea Semprini, Communiquer par l’image, Presses universitaires de Limoges, Limonges, 2016
Tagged on:         

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *