Fondateur de la sémiotique européenne et grand représentant du structuralisme français, Algirdas Julien Greimas (1917-1992) fut aussi un exilé politique. Il a maintenu le lien avec son pays en écrivant sans relâche, de 1942 à 1991, dans les publications (journaux et revues) de la diaspora lithuanienne, principalement aux États-Unis, depuis ses lieux d’exil et de résidence – l’Égypte, la Turquie, et surtout la France. 
Ces chroniques inédites en français portent sur les domaines littéraire – et particulièrement poétique –, philosophique, anthropologique, mythologique, historique, politique, social, ainsi que, bien évidemment, sur la sémiotique, cœur d’un projet scientifique dont ces textes éclairent la genèse et le développement.
C’est un Greimas jusque là inconnu qui apparaît ici. Il dit d’un même mouvement la souffrance du dédoublement entre deux cultures et la foi indéfectible dans son identité lithuanienne, en proie aux bouleversements et aux cruautés du xxe siècle.
Un monde se découvre aux yeux du lecteur. Celui de la Lithuanie tout d’abord, petit pays d’intense culture, malmené par les puissances qui l’environnent, pour lequel Greimas a combattu avec ses armes d’intellectuel, en héros de la résistance. Mais c’est aussi, plus largement, le monde du sens : là apparaissent les thématiques qui formeront, de la théorie narrative à celle des formes de vie, le socle et l’empan de la sémiotique générale. 
Le lecteur familier de l’œuvre de Greimas découvrira dans ces pages comment l’exil, avec le déchirement des points de vue qu’il inflige, apparaît paradoxalement comme lieu privilégié d’engendrement du sens.

Greimas A. J.
Du sens en exil – Chroniques lithuaniennes
Lambert-Lucas
2017

Greimas A. J., Du sens en exil. Chroniques lithuaniennes, Lambert-Lucas, 2017
Tagged on:         

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *